La Gallery

19.05.09 > 21.06.09

De Duisterburcht (Le château des Ténèbres)

De Rode Ridder (Le Chevalier Rouge)

Johan est envoyé en Auvergne par Merlin, dans l’ancien pays des Arvernis, dans le Massif Central français. Il se cache de l’un des orages qui sévissent dans la région et se réfugie dans une sombre forteresse entièrement bâtie à partir de basalte volcanique : le château des Ténèbres.

Le seigneur du Château des Ténèbres est mort dans des circonstances suspectes et son fils et héritier a disparu. Son frère jumeau règne à présent, aidé par sa mère, une châtelaine sinistre.
Johan songe à partir, mais lorsqu’une demoiselle implore son aide et qu’il découvre la cause de son désespoir, le Chevalier Rouge décide de jeter la lumière sur l’histoire du Château des Ténèbres.

Depuis le décès de Karel Biddeloo, De Duisterburcht est déjà le 15ième album de la main de Martin Lodewijk (scénario) et le 16ième album de Claus Scholz (illustrateur). Claus a lui-même écrit et dessiné l’album 221, De Spiegeldemon (Le Démon du Miroir)
Sous le crayon et la plume de Lodewijk et Scholz, les idéaux chevaleresques classiques ont refait leur apparition dans la série.

Johan, «  le Chevalier Rouge », a été créé en 1946 par Leopold Vermeiren pour la revue De Kleine Zondagsvriend. A l’origine il s’agissait de courts récits illustrés pour les jeunes, rassemblés par la suite sous forme d’albums.

A partir de 1959, les livres du Chevalier Rouge sont publiés par De Standaard Boekhandel et, en concertation avec Vermeiren, il a été décidé que Willy Vandersteen en imaginerait une version en bande dessinée. Vandersteen en a fait un chevalier dans le sens positif.  Il a imaginé des scénarios passionnants mettant en scène un guerrier intelligent, curieux et juste, mettant son épée au service des faibles et des opprimés et faisant mordre la poussière à ses adversaires dans des scènes d’action héroïques .

Le 5 novembre 1959 parut l’annonce du Glaive Brisé dans les quotidiens du groupe du Standaard.

Depuis, 50 ans plus tard, cette série n’a rien perdu de sa popularité et totalise pas moins de 222 aventures du Chevalier Rouge.

Johan De Smedt, Editons du Standaard

Retour

© 2018 — Centre Belge de la Bande Dessinée - Musée Bruxelles

Web design & development by Typi