La Gallery

04.09.18 > 14.10.18

Alix - Veni, Vidi, Vici

Giorgio Albertini et David B., Editions Casterman

Le choix d’exposer le 37e album d’Alix dans la Gallery du Musée est doublement justifié. D’abord, il célèbre le 70e anniversaire d’une série mythique de la BD franco-belge – son créateur était français mais avait fait ses études et vivait en Belgique où son œuvre fut éditée toute sa vie, dès le lendemain de la guerre. Ensuite, ses auteurs sont totalement inattendus : au scénario David B., génial créateur de romans graphiques introspectifs au style expressionniste et stylisé ; au dessin, Giorgio Albertini, historien médiéval et illustrateur scientifique, par ailleurs scénariste de la série « Chronosquad » chez Delcourt.

« Veni, Vidi, Vici » retrouve le charme de la ligne claire initiale tout en respectant la continuité de la série, Alix étant toujours l’ami et le conseiller de Jules César…

 

Jean-Claude De la Royère, Centre Belge de la Bande Dessinée

 

 

Dans quel contexte Jules César a-t-il prononcé la célèbre phrase  «Veni, vidi, vici»? Vous le saurez en découvrant la toute nouvelle aventure d’Alix ! 

L’action se déroule en 46 avant J.-C., moment charnière de l’Antiquité où César décide d’imposer au monde le calendrier julien. Surnommée annus confusionis, l’année dure exceptionnellement 445 jours et réveille les plus anciennes superstitions. Quelques temps après l’assassinat de Pompée, Alix retrouve en Asie mineure son vieil ennemi Arbacès qui ourdit un nouveau complot contre César… Parviendra-t-il à le déjouer ?

Passionné d’Histoire, David B. (notamment auteur de L’Ascension du Haut-mal et de La Lecture des ruines) a imaginé pour l’illustrateur archéologique Giorgio Albertini un récit épique dont le style graphique renoue avec la ligne claire insufflée par Jacques Martin dans L’Île maudite et La Tiare d’Oribal, deux albums mythiques qui avaient enchantés leur enfance.

David B. commente : « Giorgio Albertini et moi, nous sommes depuis l'enfance des passionnés d'histoire et de bande dessinée. A ce titre, nous avons toujours été fascinés par les albums où Jacques Martin parvenait à retrouver les accents de la tragédie antique. L’aventure d'Alix que nous proposons n'est pas une suite ou un prélude à celles imaginées par leur créateur. C'est en quelque sorte une histoire oubliée et retrouvée dans une ancienne bibliothèque... »

 

Benoît Mouchart, directeur éditorial bande dessinée aux Editions Casterman


Avec le soutien de la Région de Bruxelles-Capitale

Retour

© 2018 — Centre Belge de la Bande Dessinée - Musée Bruxelles

Web design & development by Typi