La Gallery

03.12.13 > 05.01.14

Gauguin

Maximilien Le Roy et Christophe Gaultier

Alors que Paul Gauguin, à la fin de sa vie, s’évade dans les Iles Marquises, il accède peu à peu au statut de légende vivante. Au même moment,  ses peintures gagnent en valeur. C’est cependant bien l’homme, en chair et en os, que les auteurs Maximilien Le Roy et Christophe Gaultier ont décidé de dépeindre dans leur roman graphique. Et ils relèvent le défi avec brio! Maximilien Le Roy prouve une fois de plus qu’il est un excellent raconteur d’histoires. Et le dessin expressionniste de Christophe Gaultier, non seulement particulièrement bien adapté à l’histoire, est rempli de subtiles références à l’œuvre de Gauguin. C’est un bonheur pour le  Centre Belge de la Bande Dessinée d’accueillir cette perle du Neuvième Art dans sa Gallery.

Willem De Graeve, Centre Belge de la Bande Dessinée

 

Avec Gauguin, loin de la route, Maximilien Le Roy et Christophe Gaultier reconstituent les dernières années de la vie de Paul Gauguin. Mais là où l’imagerie collective s’arrête généralement aux contours du peintre des vahinés, les auteurs de ce captivant portrait décident de plonger derrière cette silhouette familière pour raconter les ultimes épisodes de son existence.

Sur l’archipel des Marquises où il s’est exilé, Gauguin retrouve souffle artistique et inspiration, sans réaliser qu’il est au crépuscule de sa vie. Cynique sublime, à la fois égoïste renfrogné et rebelle au grand cœur, le peintre est ici révélé comme un farouche adversaire de la pensée colonialiste. En se concentrant sur l’épilogue d’une trajectoire hors du commun, Maximilien Le Roy et Christophe Gaultier disent en creux tout le tempérament de l’artiste : ses passions, ses indignations, son caractère entier, mélange d’égoïsme et de compassion. Page après page, on se passionne pour ce Gauguin sur la corde raide, loin des sentiers battus.

L’on retrouve Maximilien Le Roy dans le portrait qu’il dresse du peintre. Aux chemins balisés, l’auteur préfère ceux qu'on dit « de traverse ». Épris de liberté, il questionne, voyage, part à la rencontre des gens pour raconter leurs parcours et trouver les histoires dans l'Histoire. Des portraits nuancés et surprenants, toujours « loin de la route ».

Dessinateur des masses, de l’énergie et du mouvement, Christophe Gaultier n’aime rien tant que le défi de moduler son style pour s’adapter au texte. Ici, son trait épais apporte une dimension supplémentaire pour donner corps à la forte personnalité de Gauguin, et apporte une magnifique densité à ce portrait peu consensuel. 

Éditions du Lombard

Retour

© 2018 — Centre Belge de la Bande Dessinée - Musée Bruxelles

Web design & development by Typi