La Gallery

31.05.16 > 26.06.16

Salto, de Mark Bellido et Judith Vanistendael

Le Lombard

« Salto », première collaboration entre Mark Bellido et Judith Vanistendael, est une vraie réussite. Bellido, dont le précédent roman graphique, « El Mesías », a été présenté l’année passée dans notre Gallery, confirme une fois de plus qu’il est un excellent narrateur. Vanistendael, tout en gardant les qualités graphiques de ses premiers livres, pousse ses limites en choisissant pour « Salto » une nouvelle technique. L’utilisation des crayons de couleur lui permet de faire contraster les couleurs vives des scènes qui se passent au sud de l’Espagne avec le gris de l’action qui se passe au pays Basque. Même si elle faisait déjà l’unanimité, plus personne ne pourra nier que Vanistendael est l’auteure belge la plus importante du moment.

Willem De Graeve, Musée de la BD

 

 « Salto » raconte un épisode de la vie de Miquel, marchand de bonbons dans les environs de Castellón. Un travail alimentaire qui ne lui laisse que peu de temps pour réaliser son rêve : devenir écrivain. D’un naturel dissipé, il éprouve toutes les peines du monde à gagner sa croûte, être auprès de sa famille, et se concentrer sur ses projets littéraires. Miquel prend alors une décision radicale : il déménage avec les siens à Pampelune, en Navarre, pour devenir garde du corps de personnalités locales menacées par l’ETA. Une expérience qui, il l’espère, saura le mettre sur la voie de l’inspiration.

Mark Bellido est né à Séville, au printemps 1975. Il a étudié aux Beaux-Arts, pour ensuite s’intéresser aux soins infirmiers, à la psychologie, à l'océanographie, et au design industriel. Pour certains, c’est un photojournaliste de guerre, pour les autorités espagnoles, un militant politique, mais en réalité, c’est juste un conteur de mensonges qui utilise des images et des mots. À la recherche d'histoires, et armé d'un appareil-photo, il a vécu des guerres et quelques nuits en prison. Pendant quatre ans, il a protégé des politiciens basques menacés par l'ETA. Il vit tout ce qu’il écrit. Son nom est Mark Bellido, mais cela est aussi un mensonge ...

Judith Vanistendael, née en 1974, est une auteure de bandes dessinées et illustratrice belge. Elle séduit d’emblée le public avec son premier album « La jeune fille et le nègre » où elle raconte l’histoire d’amour entre un réfugié politique togolais et une jeune fille belge. Cette histoire en deux tomes sera nominée deux fois à Angoulême et traduite en plusieurs langues. En 2012, elle publie « David, les femmes et la mort », roman graphique intimiste unanimement salué par la critique à sa sortie et nominé pour 3 Eisner Award. Avec « Salto » Judith Vanistendael change totalement d’univers et nous livre plus de 300 planches réalisées entièrement aux crayons de couleur.

Le Lombard

 

Tags : Musée / BD / Exposition / Edition

Retour

© 2018 — Centre Belge de la Bande Dessinée - Musée Bruxelles

Web design & development by Typi