La Gallery

21.01.20 > 15.03.20

Mondo Disco

Nicolas Wild, Editions La Boîte à Bulles

Dessinateur-reporter, Nicolas Wild parcourt le monde et se rend sur les lieux des évènements abordés pour mieux les comprendre. Sur place, il prend des photos, remplit ses carnets de croquis et de notes. De retour chez lui, l’auteur travaille en numérique pour mettre en forme son reportage et finaliser son album. Mondo Disco nous raconte ainsi ses missions en dessin à travers huit destinations et histoires différentes. En exposant une sélection de reproductions des planches numériques, le Musée de la BD salue une œuvre originale et documentée, mêlant avec talent humour, ressentis de l’auteur et témoignages forts de ses interlocuteurs. Une démarche efficace et passionnante rappelant si besoin que la bande dessinée est un vecteur privilégié pour sensibiliser les lecteurs et raconter le monde…

 

Mélanie Andrieu, Centre Belge de la Bande Dessinée

 

Partez en tour du monde avec l'auteur de Kaboul Disco, Kaboul Requiem et Ainsi se tut Zarathoustra !

Globe-trotteur et reporter graphique, Nicolas Wild enfile une fois de plus sa casquette d’aventurier pour notre plus grand plaisir. Envoyé en reportage autour du globe par Arte, l'armée française ou mû par ses propres envies, il livre à l'issue de chacune de ses missions un récit court marqué par son regard tout à la fois pertinent et décalé. De la France au Népal, en passant par l’Ukraine, la Turquie et le Liban, ses pas le mènent dans le capharnaüm de Phnom Penh, à la recherche de débris d’avion sur un glacier alpin et dans des camps de réfugiés sur le toit du monde. Le regard faussement naïf de Nicolas Wild et sa patte reconnaissable entre toutes apportent une fois encore un éclairage fascinant sur des réalités géopolitiques méconnues, qui s’entrelacent aux quatre coins du monde.

Diplômé en juin 2000 de l’atelier d’illustration des arts décoratifs de Strasbourg, Nicolas Wild part étudier aux États-Unis, puis trouve un « vrai » métier à Kaboul. Il se dit « je vais raconter ma life parce que c’est trop fou », et ça donne Kaboul Disco. Son intérêt pour la géopolitique en Asie Centrale le mène en Iran faire des recherches sur le zoroastrisme et enquêter sur l’assassinat de Cyrus Yazdani, et ça donne Ainsi se tut Zarathoustra, une BD qui allie majestueusement polar, humour et zoroastrisme. En février 2014, il rencontre Sean Langan et signera avec lui Kaboul Requiem, la suite de Kaboul Disco. Nicolas a beaucoup voyagé et réalisé des reportages dessinés autour du monde, rassemblés dans l’ouvrage Mondo Disco.

 

Les Éditions La Boîte à Bulles

 

 

Avec le soutien de la Région de Bruxelles-Capitale

Tags : BD / Exposition

Retour

© 2020 — Centre Belge de la Bande Dessinée - Musée Bruxelles

Web design & development by Typi