Flash Info

Les grandes expositions temporaires

10.06.08 > 16.11.08

L’union fait la Schtroumpf

L’œuvre de Peyo a 50 ans

Cinquante ans après leur naissance, les Schtroumpfs demeurent les personnages créés par un auteur de BD belge les plus populaires dans le monde.

Nés de l’imagination de Peyo, ils ont fait leur première apparition dans le journal de Spirou, le 23 octobre 1958, au cœur d’une aventure de Johan et Pirlouit, « La flûte à six trous ». Pour saluer cet anniversaire célébré sur tous les continents, le Centre Belge de la BD propose de revisiter l’œuvre de Peyo sous un angle original : c’est dans leur fragilité individuelle que les Schtroumpfs trouvent leur force…Nourrie de documents exceptionnels, l’exposition a pour ambition de donner à voir et à comprendre comment l’œuvre d’un géant de la bande dessinée – véritable alchimie de clarté, de limpidité et d’efficacité, nourrie de sincérité – a rejoint celle des fabulistes d’autrefois.

Avec le soutien de la famille Culliford et IMPS, de la Région de Bruxelles-Capitale et de la Loterie Nationale

Site officiel 50 ans des Schtroumpfs : www.happysmurfday.com

Cinquante ans après leur première apparition dans les pages de l’hebdomadaire Spirou, les Schtroumpfs sont devenus les personnages de BD créés en Europe les plus connus dans le monde. Et même si c’est à la diffusion de près de 300 dessins animés produits en Californie que cette notoriété est due, la popularité des petits lutins bleus créés par Peyo repose sur bien autre chose que sur la seule présence des Schtroumpfs dans les programmes télévisés des cinq continents.

L’art de Peyo s’est d’abord épanoui dans la bande dessinée. Dessinateur admiré par ses pairs pour la lisibilité exceptionnelle de son style, il fut d’abord un raconteur d’histoires doué pour le rire et le merveilleux. Dans sa première série BD, il mettait en scène un monde féodal moyenâgeux, une époque légendaire, propice aux petits seigneurs de guerre, aux sorcières et aux enchanteurs. Immédiatement, les lecteurs furent émerveillés par la poésie et la drôlerie qui se dégageaient des aventures de Johan et Pirlouit. C’est dans le neuvième épisode de leurs aventures, La Flûte à six trous, que Peyo aura l’idée de faire fabriquer une flûte magique par de petits personnages étrangers au monde des humains : les Schtroumpfs.

Qui sont-ils, ces lutins dont la société semble si bien organisée ? Ils vivent très loin d’ici, au Pays Maudit, dans un petit village dont l’accès est tenu secret. Ils communiquent dans une langue connue des seuls initiés et dont la mécanique grammaticale comptera d’ailleurs beaucoup dans le développement de leur succès. Vus de loin, ils sont tous semblables. Pourtant, ils sont tous différents : travailleurs ou paresseux, moralisateurs ou farceurs. Et ces différences nourrissent les histoires… quand elles ne les provoquent pas. Leur communauté est un ensemble d’individus.

De l’aveu même de leur créateur, les Schtroumpfs sont hauts comme trois pommes. Cela suffit largement pour comprendre que, dans la nature, ils sont constamment en danger. Pourtant, la majeure partie des situations délicates qu’ils sont amenés à vivre découle de leurs relations avec les hommes. Si le sorcier Gargamel symbolise la part sombre de l’humanité, il suffit que les Schtroumpfs décident de singer la société des hommes pour que l’équilibre de leur village vacille. Ne pouvant compter ni sur leur force physique, ni sur une intelligence hors norme, c’est par la solidarité qu’ils se sauvent.

Nourrie de documents exceptionnels prêtés par la famille de Peyo, l’exposition L’Union fait la Schtroumpf proposée par le Centre Belge de la BD à l’occasion du 50e anniversaire de la création des Schtroumpfs, a pour ambition de donner à voir et à comprendre comment l’œuvre d’un géant de la bande dessinée – véritable alchimie de clarté, de limpidité et d’efficacité nourrie de sincérité – a rejoint celle des fabulistes d’autrefois.

Jean Auquier

Tags : Musée / BD / Exposition / Edition

Retour

© 2018 — Centre Belge de la Bande Dessinée - Musée Bruxelles

Web design & development by Typi